QUI SOMMES-NOUS ?

L’objectif du Refuge est d’établir une passerelle entre la vie à la rue, brutale et désocialisée, et un rapprochement vers l’accès au droit commun, en vue de satisfaire aux besoins essentiels de logement, de travail et de ressources, de relations, et de santé.

Depuis son origine, Le Refuge propose un Accueil de jour pour personnes majeures sans domicile. A la demande des ses partenaires institutionnels et financiers, Le Refuge a progressivement élargi ses activités par la mise en place d'un Centre d’hébergement d’urgence dénommé “Jean Lolive” (CHU - 40 places), d'appartements partagés dénommés “Candale” (12 places), et de deux structures d’hébergement temporaire en période hivernale (32 places). 

Ces équipements et ces services ont été l'objet en 2017 d'une importante restructuration du fait de l'ouverture d'un bâtiment neuf qui comporte un accueil de jour en remplacement du précédent, et une pension de famille (28 places), innovation pour le Refuge.

 

LES USAGERS du REfugE

Les usagers du Refuge sont, en large majorité, des hommes en grande marginalité sociale, souvent liée à la condition des immigrés sans papiers ou à la condition des personnes issues des vagues de migrations récentes. La quasi-totalité des usagers cumule différentes problématiques (souffrance physique et/ou psychique, ruptures familiales, addictions).

Plusieurs ont été fragilisés par des parcours chaotiques et présentent parfois des troubles psychologiques ou psychiatriques.  Les conduites addictives ne sont pas rares. Elles concernent principalement l’alcool. Pour une majorité d'entre eux, la démarche de soin reste très difficile à mettre en place auprès des acteurs habituels de la santé.

La situation de chacune de ces personnes, ses capacités de sortir plus ou moins rapidement de l’exclusion dépendent dans une large mesure du temps déjà passé “à la rue”.

Le Refuge propose à tous les usagers de l'Accueil de jour, reçus sans condition, et aux usagers de ses établissements d'hébergement, un accompagnement chaleureux et personnalisé, et des services appropriés en fonction de la situation de chacun. 

Les usagers du Refuge sont appelés à participer à diverses activités, à contribuer à certaines tâches de la vie quotidienne, à donner leur avis, à faire part de leurs souhaits et de leurs idées en vue d'un fonctionnement aussi satisfaisant que possible des établissements.

Le Refuge attache une grande importance à ne pas brusquer les usagers par un rythme ou par des incitations qui ne tiendraient pas compte, pour chacun d’entre eux :

  • de sa situation particulière en termes d’expériences de vie

  • de ruptures, de problèmes de santé physique et psychique

  • de capacité à se frayer un difficile chemin à travers les institutions

 

lE MOT DU DIRECTEUR

L'ensemble des activités de l'association, financé principalement par les services de l'Etat (DRHIL et ARS), est localisé à Pantin. Cet ancrage territorial est important, il permet notamment de développer un réseau de citoyens bénévoles qui s’engagent durablement pour développer des activités et des services que nos partenaires ne financent pas.

Le Refuge participe à la mise en œuvre des politiques publiques en matière d'accueil, d'hébergement et d'insertion des personnes les plus en difficulté sur le territoire de la Seine-Saint- Denis. L'association est membre du collectif Interlogement 93, qui porte, entre autres, le dispositif 115 et le SIAO du département, et elle siège à ce titre au Conseil d'administration de ce collectif.

En soutenant d'emblée le principe d'un accueil inconditionnel des individus sans abri, dans la grande majorité sans ressources financières et parfois même sans papiers, en acceptant la responsabilité d'écouter et d'accompagner des hommes et des femmes qui ne trouvent pas leur place dans d'autres dispositifs, l'association a développé des compétences spécifiques qui sont aujourd'hui reconnues par nos partenaires.

Face à la dégradation des conditions de vie des plus pauvres, l'association a une grande responsabilité. Celle de satisfaire la demande d'accompagnement social dans des conditions d'accueil décentes, celle de défendre les droits des individus devenus invisibles aux yeux du grand public.

Le Refuge exerce ses activités depuis 1997. Dans la continuité de ses valeurs et de ses engagements, un contrat pluriannuel avec les services de l’État a été signé en 2016 pour trois ans (2016-2018). Il fixe le cadre de nos interventions, les missions confiées au Refuge et permet de préciser les moyens nécessaires et les objectifs. Ce travail sert également de base à la définition des projets d’établissements, dans le respect du projet associatif.

Le Conseil d'administration du Refuge est très présent aux côtés de la direction pour conduire des changements devenus indispensables.

La gestion de l'association et son organisation ont évolué en tenant compte d'un contexte qui a beaucoup changé en vingt ans. Pour opérer cette mutation, Le Refuge a pu compter sur une équipe forte  et sur l’ensemble des bénévoles, ce qui en fait un lieu atypique et attachant.  L'association a aussi besoin du soutien, y compris financier, de l'ensemble de ses partenaires.

Le Refuge doit également conserver ce qui fait aujourd'hui sa réputation. En acceptant d'écouter, d'accueillir et d'héberger des individus en rupture totale avec une société trop individualiste, en défendant les droits des plus pauvres, l'association fait preuve d'une solidarité qui l'honore.

Philippe Avez, Directeur depuis 2015

 

Nos Valeurs

Le Refuge a pour mission d'accueillir, héberger, accompagner, aider, de contribuer au renforcement, pour chacun, de la confiance en soi et de l’aptitude à côtoyer les autres dans la capacité d’agir et de vivre des moments d’apaisement.

Les valeurs et les principes fondamentaux qui guident notre action : 

  • Humanisme

  • Accueil inconditionnel

  • Respect des principes de la laïcité

  • Considération vis-à-vis des personnes accueillies

  • Valorisation et mise en œuvre des droits de la personne